| Le conflit | Dossiers | Photos | Documents sonores | Biographies | Chronologie | Bibliographie | Lexique | Cartes | Recherche | Liens |

Le régime de Vichy

PRECEDENT

ACCUEIL

SUIVANT

Affiche pour la Légion Française contre le Bolchevisme

Affiche pour la légion Française contre le bolchevisme.

Affiche datant du début de l'Occupation

Affiche datant du début de l'occupation.

Le maréchal Pétain est nommé le 16 juin 1940 président du Conseil. L'armistice est demandé par ce dernier, et signé le 22 juin 1940. Le gouvernement, après l'occupation de Paris par les Allemands, s'installe à Vichy, en Zone Libre. 

Le 10 juillet 1940 les députés et les sénateurs votent en faveur d'une loi qui met fin à la IIIème République. Sur 669 parlementaires, 569 votent pour et 80 contre, tandis que 20 s'abstiennent. Les Français soutiennent Pétain car il est toujours considéré comme le "vainqueur de Verdun". Le régime de Vichy veut opérer une "Révolution Nationale". Une nouvelle devise est adoptée: "Travail, Famille, Patrie". Elle remplace "Liberté, Égalité, Fraternité". Vichy devient un régime autoritaire, corporatiste, antisémite et anticommuniste. Le nouveau régime veut réaliser un redressement intellectuel et moral. Il prône le travail, la discipline, le nationalisme, l'ordre, l'autorité, le culte du chef et le corporatisme économique. Le suffrage universel est aboli. La Chambre des Députés et le Sénat ne sont plus réunis. Les syndicats sont dissous, la franc-maçonnerie interdite, les Communistes sont poursuivis(procès de Riom en 1941) et la grève est interdite. Les jeunes sont appelés à s'engager dans des organisations comme les "chantiers de jeunesse". La Légion Française des combattants est créée le 29 août 1940. Des mesures sont prises contre l'avortement et le divorce. On exalte les familles nombreuses, on ferme les écoles normales et les médias sont contrôlés. 

Le gouvernement mène une politique d'exclusion des Juifs. Le 3 octobre 1940 un premier "statut des Juifs" est institué: les Juifs sont exclus des principales fonctions publiques. Le 2 juin 1941, un second "statut des Juifs" est institué. Le 16 juillet 1942, Vichy participe activement aux rafles du Vélodrome d'Hiver(rafle du Vel d'hiv'): 76 000 Juifs de France sont déportés(un quart des Juifs de France, 2 500 reviendront vivants en 1945). Le 12 juillet 1940, Pierre Laval est nommé vice-président du Conseil par le maréchal Pétain. Le 24 octobre 1940, Hitler rencontre Pétain à Montoire, dans le Loir-et-Cher. Pétain affirme après cette rencontre qu'il entre dans la "collaboration"(voir bas de page Statistiques). La majeure partie de l'empire Colonial(Afrique du Nord, Afrique Occidentale Française, Indochine) soutient Vichy, mais quelques territoires d'Outre-Mer, comme l'Afrique équatoriale Française, ou l'Océanie soutiennent la France Libre dès 1940. 

Vérification des papiers à la ligne de démarcation

Vérification des papiers à la ligne de démarcation.

Le rationnement

Le rationnement.

A cause du débarquement allié en Afrique du Nord le 8 novembre 1942, Hitler fait occuper la zone Sud(la France était divisée en deux depuis l'armistice de juin 1940, au Nord s'étend la zone occupée qui couvre les 3/5 du territoire et au Sud de la ligne de démarcation s'étend la "zone Libre"). 

La "zone occupée" était divisée en 4 régions administratives (Sud-Ouest, Nord-Ouest, Nord-Est, et le Grand Paris) et comprenait 46 des anciens départements.  "La zone libre" ou "zone non-occupée ", au sud, était dirigée par le gouvernement de Vichy.  Le 7 juillet 1940, le Nord et le Pas de Calais deviennent "zone interdite" ou "Nord-Est Linie" avec une ligne de démarcation sur la Somme. 

Il faut noter que de 1940 à 1944 l'administration Française obéit aux ordres de Vichy. Une milice est créée en janvier 1943. Elle aide les Allemands à traquer les résistants et les Juifs. Les républicains Espagnols et les Juifs Allemands emprisonnés dans les camps d'internement de la zone Sud sont livrés aux Allemands quand ceux-ci les demandent. 

La France livre à l'Allemagne des denrées alimentaires ainsi que du matériel de guerre. En 1943 Laval crée le STO(service du travail obligatoire). Les travailleurs Français sont réquisitionnés pour travailler dans les usines françaises ou sont envoyés pour aller travailler en Allemagne. Drieu la Rochelle ou Robert Brasillach collaborent idéologiquement. Darlan, chef du gouvernement Français de février 1941 à avril 1942 collabore militairement. En juillet 1941 est créée la Légion des Volontaires contre le Bolchevisme(LVF). 

La désorganisation économique et le paiement à l'Allemagne de lourdes indemnités d'occupation(400 millions de francs par jour) créent une situation de pénurie. Les produits sont soumis à un rationnement. Les citadins sont les plus touchés par cette pénurie. Il faut utiliser des cartes d'alimentation et des tickets pour pouvoir manger. C'est le temps des ersatz(des produits de remplacement). Les gens portent des chaussures avec des semelles en bois, l'essence est remplacée par le gazogène. On mange des légumes de substitution comme les topinambours(normalement destinés au bétail) ou les rutabagas qui remplacent les pommes de terre. Il est très difficile de se chauffer en hiver. La mortalité infantile augmente et on observe chez de nombreuses personnes des carences. Le marché noir se développe considérablement. Les cinémas sont très fréquentés (Les Visiteurs du soir de Marcel Carné ou Le corbeau d'Henri-Georges Clouzot), car les gens essaient d'oublier leurs problèmes. 

En août 1944, le régime de Vichy est en déroute. Les Allemands forcent le maréchal Pétain à s'installer à Sigmaringen, dans le Sud de l'Allemagne. A la fin août le général De Gaulle installe le Gouvernement Provisoire de la République Française à Paris. Le régime de Vichy n'existe plus. C'est le début de l'"épuration". Les responsables de la "Révolution Nationale" et de la collaboration, ainsi que ceux qui ont combattu la résistance sont arrêtés. 

[Haut de page]