| Le conflit | Dossiers | Photos | Documents sonores | Biographies | Chronologie | Bibliographie | Lexique | Cartes | Recherche | Liens |

Lexique

PRECEDENT

ACCUEIL

SUIVANT

Aryaniser: Fait de confisquer une entreprise ou un commerce appartenant à un Juif et de le donner ou de le vendre à bas prix à un non-Juif ou "aryen". Les différents États collaborateurs ont tous procédé à l'aryanisation. 

ASDIC: (en Anglais Anti-Submarine Detection and Investigation Committee: comité de détection et d'identification des sous-marins)Appareil permettant la détection par ultra-sons des sous-marins en plongée. 

Axe: Nom donné à l'alliance conclue en octobre 1936 entre l'Allemagne nazie et l'Italie fasciste qui posa les bases de ce que l'on appellera l'"axe Rome-Berlin". 

Blitzkrieg: (mot allemand: guerre éclair)Stratégie offensive dans laquelle les blindés sont associés à l'aviation. Cette technique permet de rompre rapidement le front ennemi et d'encercler par la suite les troupes ennemies. 

Bombardements stratégiques: Bombardements aériens visant les usines et les moyens de communication ennemis. 

Camps de concentration: Camps dans lesquels étaient enfermés les opposants. Les camps de concentration nazis regroupaient des opposants politiques, des détenus de droit commun, des Juifs, des homosexuels, des prisonniers Russes. Ces camps s'appelaient les "camps de la mort lente" car les détenus mouraient en travaillant. Ravensbrück, Buchenwald, Dachau ou encore Mauthausen étaient des camps de concentration. 

Camps d'extermination: Camps créés par les nazis pour tuer les déportés(en majorité des Juifs puisque les camps d'extermination ont été mis en place dans le cadre de la "solution finale", c'est-à-dire l'extermination systématique des Juifs), le plus souvent dès leur arrivée. Auschwitz-Birkenau, Treblinka, Sobibor ou encore Chelmno étaient des camps d'extermination. 

Collaborateur: Personne qui coopère avec l'occupant Allemand, sans être nécessairement partisan de toutes les idées nazies. 

Collaborationniste: Personne qui coopère avec l'occupant Allemand, partage les idées des nazis et souhaite leur victoire. 

Conseil National de la Résistance(CNR): Fondé en France occupée par Jean Moulin, en 1943, le CNR réunit les représentants des mouvements de résistance, de partis politiques et d'organisations syndicales. Représentant la résistance intérieure le CNR publie en 1944 un programme politique, économique et social dont on s'inspira après la Libération. 

Einsatzgruppen: (mot allemand: groupes d'intervention)Ce sont de petites unités mobiles formées de policiers Allemands chargés d'exécuter les "ennemis" des nazis, c'est-à-dire principalement les Juifs et les communistes, dans les territoires conquis lors de l'invasion de l'URSS en 1941. 

Épuration: A la Libération, actions visant à écarter de la vie politique et sociale les personnes accusées de collaboration. C'est en France que l'épuration a été la plus forte. On distingue deux types d'épuration: une épuration "sauvage" (de 7 500 à plus de 10 000 morts) et une épuration "légale" (passage devant les tribunaux). On prononça 120 000 condamnations et environ 1 500 exécutions. Les femmes qui avaient collaborées étaient rasées.  

Ersatz: Produit de remplacement, souvent de médiocre qualité et fabriqué industriellement(exemples: textiles synthétiques, caoutchouc artificiel,. . . ). 

Espace vital: (Lebensraum en Allemand)Ce terme désigne, d'après l'idéologie nazie, les territoires nécessaires à l'établissement du peuple Allemand. Ces territoires doivent en majorité être conquis sur les populations slaves de l'Est. 

FFI: Ce terme désigne à partir de 1944 les Forces Françaises de l'Intérieur, c'est-à-dire les mouvements de résistance qui se battent sur le territoire Français occupé. 

FFL: Ce terme désigne les Forces Françaises Libres, ralliées au général De Gaulle à partir de juin 1940, et qui se battent sous le commandement et aux côtés des Alliés. 

Gauleiter: Responsable politique et administratif d'une région dans l'organisation de l'Allemagne nazie. 

Génocide: (du grec génos "race" et du suffixe cide "tuer")Assassinat en masse d'un peuple pour tenter de l'anéantir. Ce terme désigne la "solution finale" qui visa à l'extermination de tous les Juifs d'Europe. 

Gestapo: (Geheime Staats polizei: police secrète d'État)Police politique nazie organisée dans les années 1930, sous l'autorité de Himmler et de Heydrich et également active dans l'Europe occupée. La gestapo traquait notamment les Juifs et les résistants. Cette police ne dépendait pas de l'État mais du Parti nazi. 

Ghetto: A l'origine nom d'un quartier de Venise où les Juifs de la ville étaient obligés de résider, et où ils étaient enfermés la nuit. Au XIX et XXèmes siècles nom du quartier Juif dans les villes de l'Europe de l'Est. Pendant la Seconde Guerre Mondiale, quartiers dans lesquels les nazis enfermaient les Juifs dans des conditions de promiscuité, de sous-alimentation et d'hygiène épouvantables, en attendant de les déporter vers les camps de concentration ou d'extermination. 

Grande Alliance: C'est le nom donné à l'alliance de tous les pays en guerre contre l'Axe(Royaume-Uni, URSS, États-Unis,. . . ). 

Kamikaze: (en Japonais Vent Divin)Aviateurs Japonais volontaires pour s'écraser, à partir d'octobre 1944, avec leur avion chargé d'explosifs, sur les navires américains. 

Kapo: Dans l'argot des camps de concentration, le Kapo est un détenu, en général prisonnier de droit commun ou détenu d'origine Allemande, chargé de commander les autres déportés travaillant à l'extérieur ou dans les services du camp. 

Ligne Maginot: Fortifications françaises construites de 1927 à 1936 sur la frontière Nord-Est de la France, de la frontière Suisse au Luxembourg. Elle fut pensée par André Maginot, ministre de la guerre, et avait pour but d'empêcher toute invasion Allemande. Cette ligne illustre parfaitement la stratégie de défense de la France dans les années trente. 

Loi prêt-bail: Loi Américaine votée en mars 1941(Lend-lease Act), qui autorise le président Roosevelt à vendre, à prêter ou à céder du matériel de guerre ou toute autre marchandise à tout pays dont la défense est jugée vitale pour la sécurité des Etats-Unis. On compta parmi les bénéficiaires de cette loi le Royaume-Uni, L'URSS, la Chine, les Pays-Bas, la Belgique et la France Libre. Cette loi prit fin le 21 août 1945. 

Luftwaffe: (mot allemand: armée de l'air) Terme désignant les forces aériennes Allemandes. 

Milice: Organisation paramilitaire fondée par Joseph Darnand en 1943. La milice pourchasse et combat les résistants, les Juifs et les réfractaires du STO, en collaboration avec les troupes Allemandes. 

Organisation Todt: Organisation crée en 1933 par Fritz Todt ayant pour but la réalisation des grands travaux décidés par le Reich. C'est elle qui fut chargée de la construction du Mur de l'Atlantique. Elle est dirigée à partir de 1942 par le ministre de l'Armement Albert Speer, après la mort de Todt. 

Pacte germano-soviétique: Pacte de non-agression, signé le 23 août 1939 entre Hitler et Staline. Des clauses secrètes de ce pacte prévoyaient le partage de la Pologne et de l'Europe Orientale entre l'Allemagne et l'URSS. 

Panzer: (mot allemand: cuirasse)Terme désignant les blindés Allemands. 

Rafle du Vel' d'Hiv': Les 16 et 17 juillet 1942, à la demande des autorités d'occupation, 12 352 Juifs sont arrêtés par 4 500 policiers Parisiens. Enfants, hommes et femmes de tous âges sont d'abord regroupés au Vélodrome d'Hiver, dans le XVème arrondissement de Paris, puis détenus dans les camps de Drancy, Pithiviers et Beaune-La-Rolande, avant d'être déportés et gazés à Auschwitz. 

Réseau: Organisation clandestine de la Résistance se livrant à des activités de sabotage, de contre-propagande et de renseignement. La sécurité du réseau était assurée par le secret et le cloisonnement. 

Sections spéciales: Tribunaux créés par le régime de Vichy en août 1941 pour réprimer les actes de "terrorisme", et dont le fonctionnement est contraire aux principes du droit Français puisque les accusés sont jugés pour des actes commis antérieurement à la loi qui les interdit. 

Service du travail obligatoire(STO): Service institué en France en février 1943 sous la pression de l'Allemagne dans le but de lui fournir de la main-d'oeuvre. 

SS: (abréviation de l'Allemand Schutz Staffel: section de protection)Les SS sont sélectionnés avec grand soin sur des critères politiques(des nazis fanatiques), mais aussi raciaux(des aryens purs), et forment à partir de 1922 une police militarisée du Parti nazi, sous les ordres d'Himmler, et est chargée de la protection du Führer. A la veille de la guerre, la SS ne comptait que 250 000 hommes et constituait l'élite du IIIème Reich.  L'organisation était organisée en 3 branches distinctes. Tout d'abord le service de renseignement du parti (le SD) qui absorba en février 1944 les services de renseignement de l'armée (Abwehr), puis les polices, groupant les polices régulières et la police secrète d'Etat : la Geheime Staat Polizei (Gestapo) et enfin la Waffen SS (Section de protection armée) dont le nom n'apparaît qu'en 1940. A cette date, la Waffen SS ne comportait que 4 régiments (Verfügunstruppe ou troupes à disposition) : régiments Leibstandarte Adolf Hitler, Deutschland, Germania et Der Führer. 

V1 et V2: (en Allemand Vergeltungswaffe: arme de représailles)Le V1 est une bombe volante à réaction(500 Kg d'explosifs, 250 Km de portée), peu précise, lancée par les Allemands sur l'Angleterre à partir de juin 1944. Le V2 est une fusée très puissante(1 tonne d'explosifs, 350 Km de portée) mise au point par l'ingénieur von Braun et son équipe. Plus rapides que le son les V2 sont indétectables et sont lancés sur l'Angleterre à partir de septembre 1944. 

Wehrmacht: (mot allemand: puissance de défense)Ce terme désigne, à partir de 1935, l'ensemble de l'armée de terre Allemande. 

[Haut de page]