| Le conflit | Dossiers | Photos | Documents sonores | Biographies | Chronologie | Bibliographie | Lexique | Cartes | Recherche | Liens |

Le procès de Nuremberg

PRECEDENT

ACCUEIL

SUIVANT

 

Le procès de Nuremberg

Le procès de Nuremberg.

Le 18 octobre 1945, 24 responsables politiques, militaires et économiques Allemands sont mis en accusation. Du 20 novembre 1945 au 1er octobre 1946 va se dérouler au palais de justice de Nuremberg le procès de ces 24 personnes devant un tribunal militaire international. 

Le commandant en chef de la marine Allemande et successeur d'Hitler, Karl Dönitz, est l'un des accusés du procès, ainsi que Hans Frank(gouverneur général de Pologne), Wilhem Frick(ancien ministre de l'Intérieur), Hans Fritzsche(directeur du service de la radio au ministère de la Propagande), Walter Funck(président de la Reichsbank jusqu'en 1939), Hermann Göring(ancien maréchal du Reich), Rudolf Hess(adjoint d'Hitler jusqu'en 1941), Alfred Jodl(chef d'État-major des opérations de guerre du commandement suprême des forces armées[OKW]), Ernst Kaltenbrunner(chef de la police de sécurité), Wilhelm Keitel(feld-maréchal et chef de l'OKW), Constantin von Neurath(ministre des affaires étrangères de 1932 à 1938), Franz von Papen(vice-chancelier puis ambassadeur du Reich), Erich Raeder(commandant en chef de la marine de 1928 à 1943), Joachim von Ribbentrop(ministre des affaires étrangères), Alfred Rosenberg(ministre des Territoires occupés de l'Est), Fritz Sauckel(commissaire de la main d'oeuvre), Hjalmar Schacht(ministre de l'économie de 1934 à 1937), Baldur von Schirach(chef de la Jeunesse Hitlérienne et gauleiter[chef de district]de Vienne), Arthur Seyss-Inquart(chancelier de l'Autriche puis commissaire du Reich dans les Pays-Bas occupés), Albert Speer(ministre de l'Armement et de la Production de Guerre) et Julius Streicher(responsable du journal antisémite Der Stürmer). Martin Bormann(conseiller d'Hitler à partir de 1943) est condamné par contumace. Il est en fuite ou peut-être mort en mai 1945 à Berlin. Pour des raisons de santé Gustav Krupp ne comparaît pas devant le tribunal. Le 25 octobre l'ancien dirigeant du Deutsche Arbeitsfront(DAF, front allemand du travail) Robert Ley se suicide dans sa cellule. 

Le tribunal est composé de quatre procureurs : un procureur Américain, un procureur Soviétique, un procureur Britannique et un procureur Français. Les accusés peuvent choisir librement leurs avocats. Il y a quatre juges et leurs adjoints qui représentent les vainqueurs. Le président du tribunal est un Anglais : Sir Justice Lawrence. 

L'acte d'accusation(25 000 mots) repose sur quatre points : conjuration, crimes contre la paix, crimes de guerre et crimes contre l'humanité(c'est d'ailleurs pendant ce procès qu'on a défini la notion de crime contre l'humanité). La conjuration, c'est l'ensemble des manoeuvres ayant conduit à la conquête du pouvoir absolu. Les crimes contre la paix sont la planification, la préparation et le déclenchement d'une guerre offensive qui a violé de nombreux traités internationaux. Les crimes de guerre prennent en considération toutes les infractions au droit des peuples, les assassinats collectifs à grande échelle, les brutalités contre les prisonniers de guerre et leur assassinat, l'exécution d'otages, les actes de torture, de mise en esclavage et de pillage économique, l'avilissement, le mauvais traitement, la déportation, l'asservissement et le meurtre de personnes civiles dans les territoires occupés. Sont considérés comme crimes contre l'humanité les persécutions commises à l'encontre de minorités raciales et religieuses et l'extermination de celles-ci. 

Le 1er octobre 1946 le verdict est rendu : douze condamnations à mort par pendaison(Hermann Göring, Ernst Kaltenbrunner, Julius Streicher, Hans Frank, Wilhelm Frick, Alfred Jodl, Wilhelm Keitel, Joachim von Ribbentrop, Alfred Rosenberg, Fritz Sauckel, Arthur Seyss-Inquart et Martin Bormann (par contumace). Ils sont exécutés à Nuremberg le 16 octobre 1946(sauf Hermann Göring qui s'est suicidé la veille dans sa cellule). Rudolf Hess, Walter Funk(libéré en 1957) et Erich Raeder(libéré en 1955) sont condamnés à la prison à vie(prison de Spandau). Albert Speer et Baldur von Schirach sont condamnés à une peine de vingt ans de prison et seront libérés en 1966. Constantin von Neurath est condamné à quinze ans de prison et sera gracié en 1954. Karl Dönitz est condamné à dix ans de prison et sera libéré en 1956. Hjalmar Schacht, Franz von Papen et Hanz Fritzsche sont acquittés. Le NSDAP(Parti National-Socialiste Allemand des Travailleurs), la Gestapo, les SS et le SD(Sicherheitsdienst, service de sécurité des SS) sont déclarées comme des organisations criminelles. 

Douze autres procès furent intentés à 177 personnes devant les tribunaux militaires Américains. Des médecins, des juristes, des militaires, des hommes d'affaires sont jugés entre 1946 et 1949. Il y eut 24 condamnations à mort dont 12 exécutées. 35 accusés sont acquittés et tous les autres sont condamnés à des peines de prison qui seront annulées en 1956.

[Haut de page]