| Le conflit | Dossiers | Photos | Documents sonores | Biographies | Chronologie | Bibliographie | Lexique | Cartes | Recherche | Liens |

Le déroulement du conflit

PRECEDENT

ACCUEIL

SUIVANT

I. Les victoires de l'Axe : 1939-1942. 

II. Le tournant de la guerre : 1942-1943. 

III. Les victoires Alliées : 1943-1945. 

IV. Bilan. 

Dès 1924, Adolf Hitler définit dans son livre("Mein Kampf"(Mon combat)), qu'il a écrit en prison, les objectifs du Parti National Socialiste(NSDAP). Il veut mettre fin au traité de Versailles qu'il considère comme un "Diktat", agrandir l'"espace vital" vers l'Est de l'Europe, intégrer tous les peuples de langue Germanique au Grand Reich Allemand et régénérer la race "aryenne" en éliminant les populations "impures", c'est-à-dire les Juifs, les Tsiganes, les handicapés,. . . 

Le 30 janvier 1933, Hitler est nommé chancelier par le président Hindenbourg. En 1934, à la mort de Hindenburg Hitler devient le Reichsführer. Il instaure alors en quelques mois une dictature totalitaire. En 1933 l'Allemagne quitte la SDN(Société des Nations) puis réarme, rétablit le service militaire en 1935, et remilitarise la Rhénanie en 1936, qui était démilitarisée depuis la fin de la Première Guerre Mondiale. En novembre 1936, un axe "Rome-Berlin" est proclamé. Le 25 novembre 1936, l'Allemagne et le Japon signent le pacte anti-komintern contre l'URSS(Union des Républiques Socialistes Soviétiques). L'Italie signe ce pacte l'année suivante. 

En mars 1938, Hitler occupe l'Autriche, qui est réunie au Reich: c'est l'Anschluss. En septembre 1938, après la conférence de Munich(le Premier Ministre Britannique: Chamberlain, et le président du Conseil Français Daladier rencontrèrent Hitler et Mussolini le 29 septembre 1938), Hitler s'empare d'une partie de la Tchécoslovaquie, les Sudètes, qui est habitée par une population de langue Allemande. En mars 1939, il annexe la Bohême-Moravie. La Slovaquie devient alors indépendante. 

En mai 1939, Mussolini signe avec Hitler un traité d'assistance mutuelle en cas de conflit. Pendant l'été 1939, Hitler exige qu'on lui restitue la ville de Dantzig, en Pologne, qui est peuplée en majorité par des Allemands. Le 23 août 1939, il signe avec Staline le pacte Germano-Soviétique de non-agression(Staline avait engagé des négociations avec Londres mais elles avaient échoué). Ce pacte stipule le partage de la Pologne entre l'Allemagne et l'URSS en cas de guerre. 

Avant d'entreprendre un élargissement du Reich Hitler avait décidé de reconstituer une armée Allemande, grâce à un plan d'armement en quatre ans, établi par Goering.  L'économie avait alors été orientée vers les productions de guerre. En 1939 elles absorbaient plus de 42% des dépenses de l'Etat. Cette nouvelle armée Allemande est basée sur les divisions blindées et l'aviation. C'est une armée moderne comparée à l'armée Française qui avait basé son dispositif de défense sur une ligne de défense continue : la ligne Maginot, que l'État-major considérait comme inviolable. 

I. Les victoires de l'Axe : 1939-1942. 

[Haut de page]

1/La campagne de Pologne. 

Le 1er Septembre 1939, après que la France et l'Angleterre se soient opposées fermement à toute nouvelle annexion(jusqu'alors la France et l'Angleterre s'étaient contentées de protester oralement), la Wehrmacht envahit la Pologne grâce à une attaque combinant l'action des blindés et de l'aviation : c'est la Blitzkrieg(guerre éclair). Le maréchal Polonais Rydz-Smigly a concentré son armée au centre, le Nord étant protégé par les marais et le Sud par des hautes cuestas et des crêtes appalachiennes. L'armée Allemande attaque par le Nord et le Sud et déborde en quelques jours le gros de l'armée Polonaise qui essaie de se replier sur le Bug et la Vistule. Le 15 septembre les chars Allemands sont à Brest-Litovsk et à Lvov. Varsovie tombe le 27 septembre 1939. Le 17 septembre 1939 l'URSS envahit l'Est du pays. La Pologne est battue et partagée entre l'Allemagne et l'URSS. Les Allemands massacrent les élites(officiers, nobles, enseignants,. . . ), dans le but de faire de la Pologne une terre de colonisation Germanique sans Slaves, et surtout sans Juifs, dont le regroupement et l'élimination commence dès la fin des combats. Les Soviétiques éliminent les "éléments contre-révolutionnaires". Le 28 septembre est signé à Moscou un nouveau protocole Germano-Russe. 

2/La "drôle de guerre". 

Le 3 septembre 1939, la France et le Royaume-Uni déclarent la guerre à l'Allemagne mais ne franchissent pas la frontière Allemande. Sur le front de l'Ouest les deux camps restent passifs : c'est la "drôle de guerre". Les armées Alliées restent derrière la Ligne Maginot. Cette situation n'améliore pas la moral des troupes Françaises qui ne souhaitent pas "mourir pour Dantzig". Cependant les Français et les Britanniques en profitent pour réarmer et moderniser leurs armées. Ils pensent s'appuyer sur les ressources de leurs empires coloniaux et faire, comme lors de la Première Guerre Mondiale, le blocus de l'Allemagne. 

3/A l'Est. 

En novembre 1939, l'Armée Rouge envahit la Finlande, puis les pays Baltes en juin 1940. Staline oblige la Roumanie à lui céder la Bessarabie, un territoire qui était Russe avant la Révolution de 1917. 

Hitler, pour éviter que les Alliés ne lui coupe les importations de fer Suédois qui passent par le port Norvégien de Narvik, envahit en avril 1940 le Danemark et la Norvège. 

4/La campagne de France. 

Le 10 mai 1940, l'armée Allemande envahit les Pays-Bas, la Belgique et le Luxembourg, pourtant neutres. Le "Plan Jaune"(nom de code de l'offensive contre la France) est mis en application. Les forces Françaises se portent à l'intérieur de la Belgique à la rencontre des troupes Allemandes(en application de la manœuvre DYLE). Seul le secteur des Ardennes, au débouché de la trouée de Sedan, est dégarni de forces militaires car réputé comme "impénétrable"(terme employé par Pétain). Mais c'est par cet endroit que passèrent les Panzerdivisionen, les blindés de Guderian qui avait concentré 7 divisions blindées et 3 divisions motorisées entre Givet et Sedan. Le front est percé à Sedan le 14 mai 1940. Une brèche de 60 kilomètres y est ouverte, qui permet à la Wehrmacht de remonter vers le Nord. Les armées Belge et Britannique, ainsi que 3 armées Françaises, se retrouvent encerclés par l'armée Allemande à Dunkerque. Gamelin est alors remplacé par l'ancien adjoint de Foch, le général Weygand. 350 000 Britanniques et Français rembarquent à Dunkerque du 28 mai au 3 juin 1940, en abandonnant leur matériel. Les Pays-Bas capitulent le 15 mai 1940, et la Belgique le 27 mai 1940. Le 5 juin les Allemands attaquent avec 100 divisions sur la ligne de l'Aisne et de la Somme. Le 12 Weygand donne l'ordre de retraite générale. 

Pendant ce temps, en France, l'exode des civils vers le Sud et le défaitisme des troupes Françaises gênent la contre-attaque voulue par Weygand. Une nouvelle offensive des divisions blindées Allemandes provoque la débâcle. Le 10 juin 1940, le gouvernement Reynaud quitte Paris, déclarée ville ouverte. La capitale est occupée le 14 juin 1940. Entre-temps, l'Italie a déclaré la guerre à la France le 10 juin. Les Allemands atteignent la Loire le 16 juin 1940, et la côte Atlantique le 19. La France est envahie. Le président du Conseil : Paul Reynaud, est contraint de démissionner. Le maréchal Pétain forme alors un nouveau gouvernement qui demande l'armistice le 17 juin 1940. Il est signé à Rethondes le 22 juin 1940 par le général Huntziger, dans le wagon même où l'Allemagne avait capitulé le 11 novembre 1918. En 5 semaines la France a perdu 92 000 hommes. Le pays est coupé en deux : au Nord, de la ligne de démarcation les 2/3 de son territoire est occupé par les Allemands ; au Sud, l'État Français est confié à Pétain. Deux jours plus tard un armistice est conclu avec l'Italie. 2 millions de prisonniers doivent rester en Allemagne jusqu'à la paix. 

5/La bataille d'Angleterre. 

L'Angleterre est désormais seule contre les puissances de l'Axe. Hitler va d'abord chercher à faire la paix avec Churchill, devenu 1er ministre le 10 mai 1940. Churchill refuse. Hitler ordonne alors de préparer l'invasion des îles Britanniques. Il faut noter que les gouvernements Européens en exil se sont réfugiés à Londres, ainsi que les premiers Français Libres, qui ont répondu à l'appel du général De Gaulle du 18 juin 1940. En 1940 la marine Britannique domine les mers. Hitler veut donc en priorité anéantir l'aviation Anglaise. Le 13 août 1940, la "bataille d'Angleterre" est déclenchée. Ce jour-là, la Lutwaffe, commandée par Göering, effectue 1 000 sorties de chasse et 485 sorties de bombardement. Mais d'août à octobre 1940, les aviateurs de la Royal Air Force(RAF), aidés par un système de détection par radar très efficace, résistent. Dès le mois de septembre 1940, Hitler abandonne son projet d'invasion et ne poursuit que les bombardements des villes et des usines Anglaises. 

6/La bataille de l'Atlantique. 

Les Allemands vont alors tenter de faire un blocus de l'Angleterre grâce à la guerre sous-marine, comme lors de la Première Guerre Mondiale. C'est le début de la "bataille de l'Atlantique" qui durera de 1939 à 1945. Ce fut une guerre sous-marine à outrance pratiquée par l'Allemagne et ayant pour but d'isoler l'Angleterre. En 4 ans un millier de sous-marins Allemands sont construits. Ils opèrent en groupe(20 ou 30 : c'est la Rudeltaktik). Les sous-marins de 1 500 tonnes, mis en service en 1941 ont un rayon d'action de 40 000 kilomètres. En 1940 et 1941 4,5 millions de tonnes sont coulées. 800 000 tonnes envoyées par le fond en 1942. 

7/La campagne de Grèce et la campagne de Yougoslavie. 

Le 27 septembre 1940, est signé à Berlin le pacte tripartite entre l'Allemagne, l'Italie et le Japon. Mussolini envahit la Grèce en octobre 1940 avec 200 000 soldats, mais est repoussé. Hitler intervient : la Yougoslavie et la Grèce sont conquises en 5 semaines(avril-mai 1941). La campagne de Yougoslavie débute le 6 avril 1941. Les opérations sont menées contre la Grèce et la Yougoslavie. L'offensive est précédée par des bombardements aériens massifs. Le 10 avril, des offensives sont lancées par le Nord-Ouest, le Nord et le Sud-Est. Le 13 avril, Belgrade est prise. L'armée Yougoslave capitule le 17 avril 1941. La Yougoslavie est démembrée. En Grèce l'armée Grecque est submergée. Salonique est occupée le 8 avril. La moitié de l'armée Grecque capitule. Dans sa retraite depuis l'Albanie la 1ère armée Grecque est bloquée au col de Métsovon. Elle se rend le 22 avril 1941. Le 27 avril les troupes Allemandes entrent dans la capitale. Le Péloponnèse est conquis en quelques jours et en mai 1941 l'Allemagne s'empare de la Crète. Le roi et le gouvernement Grecs quittent Athènes et gagnent l'Égypte. 

8/La rupture Germano-Soviétique. 

Hitler décide en octobre 1940, d'attaquer l'URSS. En effet pour lui le pacte Germano-Soviétique servait uniquement à éviter l'ouverture d'un deuxième front à l'Est, au cas où la guerre serait déclenchée par la France et l'Angleterre. Staline avait profité de la défaite Polonaise pour occuper la Lituanie, l'Estonie et la Lettonie. En occupant Moscou Churchill serait obligé de négocier avec le Führer. De plus Hitler pourrait agrandir l'"espace vital" à l'Est, coloniser les Slaves, abattre le communisme et s'emparer des richesses Soviétiques, en particulier des champs de pétrole de Bakou. L'opération "Barbarossa"(barbe rousse, nom d'un empereur Germanique du Moyen-Age) est déclenchée le 22 juin 1941(elle a été retardée à cause des campagnes dans les Balkans). De la Finlande à la mer Noire 5,5 millions de soldats Allemands, Finlandais, Hongrois, Roumains et Italiens, 3 800 chars et 5 000 avions se déploient selon trois axes sur le territoire Russe: Leningrad, Moscou et Kiev. L'Armée Rouge, mal équipée, mal encadrée et mal commandée, affaiblie par les purges de 1938 et prise par surprise est submergée. En l'espace de 3 mois Leningrad est assiégée. L'armée Allemande parvient le 5 décembre à 20 kilomètres de Moscou(mais le 6 décembre une contre-offensive du général Joukov débloque la ville). L'Ukraine est conquise. Les communistes sont exécutés sur place, les prisonniers maltraités et les Juifs massacrés par les SS. Mais l'armée Allemande, épuisée par sa marche forcée et les rigueurs de l'hiver(-50°C), mal ravitaillée et harcelée par les partisans est arrêtée le 5 décembre 1941. 

Au printemps 1942 les Allemands lancent de nouvelles offensives en Crimée, sur le Don, dans le Caucase et à Stalingrad. Les Allemands remportent des victoires mais subissent des pertes importantes. Les troupes Allemandes se dirigent vers le Sud et le Sud-Est. Le 28 juin 1942, à l'Est de Kharkiv, la Wehrmacht envahit le Donets et avance à l'Est du Don. Hitler modifie ses plans le 23 juillet. Il était initialement prévu d'envoyer des troupes vers Stalingrad, de prendre la Volga et ensuite d'envoyer une division dans le Caucase. Mais Hitler ordonne à deux régiments de se diriger vers Stalingrad(aujourd'hui Volgograd) et à deux autres régiments de se diriger vers le Sud et de prendre les gisements pétroliers de Maïkop, Groznyï et Bakou. Dans la seconde moitié du mois d'août Hitler décide de renforcer l'attaque de Stalingrad en amenant à Stalingrad une partie des régiments du Sud. La progression dans le Caucase se ralentit. 

Le 3 septembre 1942 la VIème armée Allemande et la IVème armée de panzers se retrouvent dans la banlieue de Stalingrad. Le 28 juillet 1942 la situation est critique pour l'URSS, c'est alors que Staline prononce la fameuse phrase : "Pas un pas en arrière". 

9/La guerre en Afrique du Nord. 

La guerre d'Afrique commence fin 1940. En septembre 1940 l'Italie attaque la petite armée Anglaise d'Egypte. Mais les Italiens connaissent des difficultés. Hitler envoie alors, en Libye, en mars 1941, deux Panzerdivisionen. C'est l'Afrikakorps commandé par le maréchal Rommel. Ce dernier reconquit les territoires perdus par les Italiens. A 3 000 kilomètres au Sud les Britanniques libèrent la Somalie, l'Éthiopie et l'Erythrée. Durant toute l'année 1942, dans les déserts Libyen et Égyptien, l'Afrikakorps et les troupes Britanniques, d'abord commandées par le général Auchinleck puis par Alexander secondé par Montgomery, se livrèrent une guerre classique. Les évènements importants furent le siège de Tobrouk, port d'approvisionnement Britannique, libéré en novembre 1942 par Montgomery; et la bataille d'El-Alamein, dernière position avant le delta du Nil. 

En mai 1941, Roosevelt promulgue la loi prêt-bail : désormais les Américains ne vendent plus mais prêtent le matériel militaire à la Grande-Bretagne. En août 1941, Churchill et le président Américain Roosevelt se rencontrent au large de Terre-Neuve et signent la charte de l'Atlantique, qui expose les motifs du combat contre l'Axe et les principes d'une paix future. 

10/En Asie. 

Au Japon, le général Tojo, partisan de la guerre, devient premier ministre en octobre 1941. En juillet 1941, le Japon occupe l'Indochine Française. Roosevelt décrète l'embargo sur les ventes d'acier et de pétrole. 

Le 7 décembre 1941, sans déclaration de guerre l'armée Japonaise, commandée par l'amiral Yamamoto, coule en deux heures l'escadre de la plus importante base Américaine dans le Pacifique à Pearl Harbor, dans les îles Hawaï. Le parti militariste de Tojo voulait ainsi éliminer la puissance qui s'opposait encore à sa domination sur tout le Sud-Est asiatique. Le 8 décembre 1941, le Japon déclare la guerre aux États-Unis et à la Grande-Bretagne, suivi le 11 par Berlin et Rome. Le Japon entreprend de conquérir l'Asie du Sud-Est de la Thaïlande à la Nouvelle-Guinée. En décembre 1941, les Japonais s'emparent de Hong-Kong(qui appartient à la Grande-Bretagne), puis des îles Guilbert, des îles de Guam et de Wake(possessions Américaines). Ils envahissent également la Birmanie(colonie Britannique), la Corée, Formose(actuellement Taiwan), la Mandchourie, la Mongolie, la Malaisie et Bornéo(colonie Britannique). En janvier 1942, le Japon s'empare des Philippines. Le 15 février 1942, Singapour, possession Britannique, tombe aux mains des Japonais. Le 7 mars, Rangoon est pris. En mars, le Japon envahit les Indes Néerlandaises. L'Indonésie est occupée peu de temps après. En juin, le Japon envahit les Aléoutiennes, puis la Nouvelle-Guinée. En juillet, ils prennent l'île de Guadalcanal. Le 9 avril 1942, dans la péninsule de Bataan les forces Américaines capitulent. Le 6 mai 1942, la résistance des Philippines s'achève avec la reddition de Correzidor. Le Japon continue à s'étendre en direction du Nord, jusqu'aux îles Aléoutiennes, à l'Est  jusqu'aux îles Midway, au Sud jusqu'aux îles Salomon et la Nouvelle-Guinée méridionale. Ils veulent s'emparer de Port Moresby, à la pointe Sud de la Nouvelle-Guinée, mais les Américains y envoient un corps expéditionnaire. En juin 1942, ils sont aux portes de l'Inde et de l'Australie. Le Japon, qui souhaite créer une "sphère de coprospérité" en Asie, contrôle ou impose les gouvernements et surexploite par la terreur les territoires conquis. 

-En janvier 1942, il est décidé lors de la conférence de Wannsee de la "solution finale", c'est-à-dire de l'extermination totale et systématique des Juifs. 

11/La position de l'Iran. 

L'Iran est en 1941 un pays neutre mais il est envahi par la Grande-Bretagne et l'URSS en août 1941, qui veulent empêcher les Allemands de s'emparer des gisements pétroliers. Riza Chah, favorable à l'Axe, doit abdiquer en faveur de son fils Mohammed Riza Chah, qui signe un traité avec les Britanniques et les Soviétiques stipulant que les forces Britanniques et Soviétiques s'engageaient à se retirer de l'Iran après la fin du conflit, et à respecter son intégrité territoriale. 

En 1942, l'Axe remporte des succès en Russie et en Asie. En URSS la Wehrmacht reprend l'offensive au printemps de 1942. En août, l'armée Allemande atteint la Volga à Stalingrad, mais Bakou reste aux mains des Russes. En Afrique du Nord, l'Afrikakorps parvient à 80 kilomètres du Caire. Le 27 novembre 1942, l'amiral De Laborde ordonne le sabordage des bâtiments de la flotte Française à Toulon. 154 navires sont coulés. Seuls 5 sous-marins parviennent à s'enfuir. 

II. Le tournant de la guerre : 1942-1943. 

[Haut de page]

Les Alliés, Américains, Britanniques et Soviétiques se rencontrent plusieurs fois pour mettre en place une stratégie commune. Le printemps 1942 est le tournant de la guerre. 

1/Le reflux Japonais. 

Dans le Pacifique, du 4 au 8 mai 1942, se déroule la bataille aéronavale de la mer de Corail, menée entièrement depuis des porte-avions, qui écarte le risque d'une invasion de l'Australie. Dans la première semaine de juin 1942, une flotte Japonaise aéroportée, sous les ordres du commandant en chef de la marine : l'amiral Yamamoto Isoroko, se dirige vers les îles Midway. Le commandement de la flotte Américaine est alors confié à l'amiral Nimitz. Le 4 juin 1942, au matin, débute la bataille de Midway. Les Japonais perdent dans la journée quatre porte-avions. Quant aux Américains ils perdent le porte-avions Yorktown, qui sombre le 6 juin. Le 5 juin 1942, Yamamoto ordonne le repli général. Les 6 et 7 juin 1942, les Japonais prennent Kiska et Attu dans les îles Aléoutiennes. La bataille de Midway avait réussi à arrêter la progression des Japonais dans le Pacifique central, mais ils progressaient toujours dans le Pacifique Sud-Ouest, le long de l'archipel des îles Salomon et du Nord. Sur terre, ils avançaient en Nouvelle-Guinée. Les Américains envoyèrent, le 2 juillet 1942, la marine et l'armée de terre dans le Pacifique Sud et Sud-Ouest pour éliminer l'importante base Japonaise de Rabaud, en Nouvelle-Bretagne, dans l'archipel Bismarck. Les Américains débarquèrent le 7 août 1942 et neutralisèrent la garnison. L'île de Guadalcanal resta Américaine après de violents combats qui se déroulèrent d'août 1942 à octobre 1943. 

2/La victoire des Alliés en Afrique du Nord. 

En Afrique du Nord, le 31 août 1942, Rommel et l'Afrikakorps percent le flanc Sud de la ligne Britannique, à l'Ouest d'El-Alamein, mais ils sont arrêtés sur la crête de Alam-Elhalfa, et repoussés le 7 septembre. Le 23 octobre 1942, le général Britannique Montgomery lance une contre-offensive Alliée en Afrique du Nord. Le 1er novembre, El-Alamein est pris par les Alliés. Rommel est contraint  à un siège à ciel ouvert. Le 5 novembre 1942 Montgomery réussit, grâce à sa supériorité en armements, à percer le front Allemand qui s'écroule. 

Le 8 novembre 1942, les Anglo-Américains, sous le commandement du général Eisenhower, débarquent en Algérie et au Maroc. C'est l'opération Torch. Les Allemands débarquent à Tunis. Les Américains débarquent à Casablanca et à Oran, tandis que les Britanniques débarquent à Alger. Tripoli est prise par les Alliés le 23 janvier 1943. Au début du mois de février 1943, Rommel continue sa retraite vers l'Ouest et franchit la ligne de Mareth, dans le Sud-Est Tunisien. Le 14 février 1943, une offensive des Américains le repousse sur 80 kilomètres, et le chasse du col de Kasserine. Rommel est rappelé par Hitler en mars 1943. En avril 1943, les Britanniques sont rejoints par les troupes Françaises Libres du général Leclerc. Tunis est libérée le 27 mai 1943. Les forces de l'Axe capitulent le 12 mai 1943 en Tunisie. 

-Le 11 novembre 1942, les Allemands envahissent le Sud de la France. 

3/Stalingrad. 

A la fin du mois d'août 1942, Staline appelle le général Joukov(qui avait organisé la contre-offensive de Moscou en décembre 1941) et le général Vassilevski pour leur confier la défense de Stalingrad. Leur tactique : user la résistance Allemande pendant que l'on rassemble des troupes pour contre-attaquer. Le 19 novembre 1942 au matin, dans la neige et le brouillard, deux divisions blindées Soviétiques lancent une offensive contre les régiments Roumains basés à l'Ouest et au Sud de Stalingrad. Trois jours plus tard elles font leur jonction à Kalatch, sur le Don, encerclant la Vième armée Allemande du maréchal von Paulus et la moitié de la IVème armée, ainsi que quelques unités Roumaines. Paulus capitule le 2 février 1943. 

4/Le STO(Service du Travail Obligatoire). 

Le 16 février 1943 une loi impose le STO. Cette loi permet d'envoyer de force en Allemagne tous les gens âgés de 20 à 22 ans. 400 000 volontaires partirent pour l'Allemagne ainsi que 650 000 requis. 

III. Les victoires Alliées : 1943-1945. 

[Haut de page]

La "bataille de l'Atlantique" est remportée par les Alliés au printemps 1943. 

1/La révolte du ghetto de Varsovie. 

Du 19 avril au 19 mai 1943, le ghetto de Varsovie se révolte. En effet depuis 1939, 445 000 Juifs étaient enfermés dans un quartier de la capitale Polonaise. En juillet 1942, 300 000 d'entre eux ont été déportés. Le 19 avril 1943, Heinrich Himmler décide de supprimer le ghetto. 70 000 Juifs déclenchent alors une révolte. Mais elle est écrasée. Le ghetto est rasé, les survivants sont envoyés en camp de concentration

2/En Italie. 

Le 10 juillet 1943, les Alliés débarquent en Sicile avec trois divisions Américaines, une division Canadienne et trois divisions Britanniques. En cinq semaines elles atteignent la côte méridionale de l'île, combattant quatre divisions Italiennes et deux divisions Allemandes. Le 17 août, les dernières troupes de l'Axe se rendent. Entre-temps Mussolini a été démis par le roi Victor-Emmanuel III, le 24 juillet 1943 après qu'un ordre du jour, préparé par Grandi, Bottai et Ciano, ait été voté par 19 voix contre 7. Il est arrêté le 25 juillet 1943, et emprisonné. Le 12 septembre 1943, il est libéré par un commando Allemand. L'Italie est coupée en deux. Au Sud, il y a le nouveau gouvernement qui est dirigé par le maréchal Badoglio, qui demande un armistice qui est signé le 3 septembre 1943, et rendu public le 8. Il entre dans la guerre aux côtés des Alliés, tandis qu'au Nord subsiste la République Sociale Italienne, qui est installée à Salo et dirigée par Mussolini(en réalité ce sont les nazis qui le dirige). Le 9 septembre 1943, la Vème armée Américaine, commandée par le général Clark, débarque près de Salerne. Le 12 octobre, les Britanniques et les Américains tiennent une ligne entre le fleuve Volturno, au Nord de Naples et Termoli, sur la côte Adriatique. A la fin de l'année 1943, les Alliés sont arrêtés par les Allemands sur la ligne Gustav, à environ 100 kilomètres au Sud de Rome. 

Le 22 janvier 1944, les Alliés débarquent à Anzio, au Sud de Rome. Le 18 mai 1944, la Vème armée de Clark, composée de Polonais, d'Américains et de Français ,s'empare du Mont Cassin. Cinq jours plus tard, les Allemands doivent abandonner la ligne Gustav, après que les Alliés aient réussi une percée depuis la tête de pont d'Anzio. La Vème armée rentre dans Rome, déclarée ville ouverte, le 4 juin 1944. Ancône, sur le littoral Adriatique est pris, puis Florence, durant le mois d'août. Les Alliés sont cependant bloqués sur la ligne Gothique pendant plusieurs mois. Les 14 et 16 avril 1945, la Vème armée Américaine et la VIIème armée Britannique lancent des offensives qui leur permettent d'entrer dans la plaine du Pô. Le 15 juillet 1945, Livourne est libérée. Le Nord de l'Italie est libéré par une offensive Alliée. Gênes et Milan sont libérées le 29 avril 1945, Turin le 1er mai 1945. Mussolini est arrêté par des partisans, ainsi que Pavolini, Starace et Farinacci, et sont exécutés le 28 avril 1945. 

3/Le débarquement de Normandie. 

Le 6 juin 1944, les Alliés débarquent en Normandie(en moins de deux mois sera débarqué 1,5 million d'hommes et 330 000 véhicules), sous le commandement du général Américain Eisenhower : c'est l'opération Overlord, qui permet de débarquer près de 100 000 hommes(Américains, Britanniques, Canadiens, Français Libres, Polonais). Du 9 au 18 juillet 1944, l'armée Américaine, dirigée par le général Bradley, et la IIème armée Britannique, commandée par le général Dempsey, établissent des têtes de pont sur les côtes Françaises. La riposte Allemande est tardive(les blindés étant stationnés à 200 kilomètres à l'arrière, conséquence de l'opposition entre la tactique du général von Rundstedt et du général Rommel), mais le 24 juin les Américains et les Britanniques sont bloqués en Normandie, bien qu'ils aient réussi à étendre leurs zones de contrôle jusqu'à Saint-Lô et Caen. Le 25 juillet, Bradley déclenche l'opération Cobra, qui était jusqu'alors retardée par le mauvais temps. Coutances est prise le 28 juin 1944 et Granville le 30. Le 1er août 1944, les lignes Allemandes sont percées à Avranches. 

4/Le débarquement de Provence. 

Le 15 août 1944, la 1ère armée Française, dirigée par le général de Lattre de Tassigny, et la VIIIème armée Américaine débarquent en Provence entre Toulon et Marseille. Les troupes de Patton, qui commande la IIIème armée Américaine, libèrent en un mois la Bretagne. Mais les régions de Lorient, Saint-Nazaire et la Rochelle ne sont libérées qu'en 1945.  Les Alliés progressent désormais dans la vallée du Rhône. Le 19 août 1944, les troupes Allemandes capitulent à Falaise. Le 25 août la 2ème division blindée du général Leclerc libère Paris(son commandant Allemand était von Choltitz),avec l'aide de la résistance, des Français Libres et des Américains(le19 août 1944, à l'appel du Comité Parisien de Libération, une insurrection conduite par les FFI et les FTP éclate). Le 26 août 1944, le général De Gaulle descend les Champs-Elysées. A l'Ouest Hitler tente une dernière offensive dans les Ardennes en décembre 1944 qui échoue. 

5/La victoire des Alliés en Europe. 

Le 23 février 1945, les Américains traversent la Ruhr et atteignent le Rhin début mars. Le 24 mars, la 1ère armée Américaine tient une vaste tête de pont entre Bonn et Coblence. Montgoméry envoie alors des éléments de la IIème armée Britannique et de la IXème armée Américaine de l'autre côté du fleuve. La 1ère armée Française participe aux opérations. Le 22 mars, au Sud de Mayence, une tête de pont est établie par la IIème armée Américaine. Le 1er avril 1945 la région de la Ruhr est encerclée par les 1ère et IXème armées Américaines. Le 5 avril, la IIème armée Britannique franchit la Weser entre le Rhin et l'Elbe. Le 11 avril, la IXème armée atteint l'Elbe et passe sur la rive orientale le 12 avril. En mars 1945, les Alliés franchissent le Rhin, puis occupent le Hanovre, la Saxe, la Bavière et ils pénètrent en avril 1945 en Autriche et en Bohême. La 1ère armée Française et la VIIIème armée Américaine opèrent leur jonction, près de Dijon, en septembre 1945, avec les troupes de Bradley. Le 20 avril 1945, la VIIème armée Américaine s'empare de Nuremberg. Le 25 avril 1945 la Vème garde Soviétique et la Ière armée Américaine font leur jonction à Torgau, sur l'Elbe, au Nord-Est de Leipzig. Les forces alliées et les Russes opèrent une seconde jonction à Wismar le 3 mai 1945. Hitler se suicide le 30 avril 1945 dans son bunker de Berlin après avoir nommé l'amiral Karl Dönitz chef de l'Etat. Le 2 mai 1945, les Allemands se rendent en Italie, en Hollande, en Allemagne du Nord et au Danemark le 4 mai. Le gouvernement provisoire Allemand capitule sans conditions les 7 et 8 mai 1945 à Reims et à Berlin. La guerre est finie en Europe. 

Sur le front de l'Est les Soviétiques passent à l'attaque en 1943. En février 1943, les Russes attaquent Rostov puis en juillet 1943 Orel. Le 5 juillet 1943 Hitler engage la bataille de Koursk en attaquant au Nord et au Sud. Le 12 juillet les Allemands sont quasiment immobilisés par les Soviétiques. Hitler arrête l'opération pour envoyer des divisions en Italie ou les Anglo-Américains viennent de débarquer. Les Soviétiques passent à l'offensive en août 1943. Ils attaquent la ligne Allemande au Nord-Ouest de Kharkiv. En septembre, des offensives Russes ont lieu au Sud, le long du Donets et au Nord, dans le secteur du groupe d'armées du Centre. Le 15 septembre, le groupe d'armées du Sud se retire sur le Dniepr. De l'autre côté du Dniepr 5 têtes de pont Soviétiques combattent les Allemands. En octobre 1943, une armée Allemande est isolée par les Russes en Crimée. Le 6 novembre 1943, ils prennent Kiev. Pendant tout l'hiver l'armée Allemande recule. Leningrad est désenclavée(elle était encerclée depuis août 1941) en janvier 1944. Le groupe d'armées du Nord Allemand est repoussé sur une ligne allant de Narva au lac Peïpous. Au Sud, les troupes Allemandes sont repoussées au-delà d'une bande de terre qui se trouve entre les marais de Polésie et la mer Noire. 

De février à avril 1944, les Soviétiques mènent des offensives sur le Dniepr et le Dniestr. Les 22 et 23 juin 1944, quatre groupe d'armées Soviétiques(deux commandés par Joukov et deux par Vassilevski) mènent une vaste offensive contre le groupe d'armées du Centre et obligent les Allemands à se replier. Le 3 juillet 1944, la capitale Biélorusse Minsk est libérée. Le 8 juillet les restes de la IVème armée Allemande, encerclés, se rendent. Cette brèche permet aux troupes Russes de se diriger vers la Prusse-Orientale et la Pologne. Le 29 juillet, les Russes atteignent la côte Baltique, près de Riga. Le groupe d'armées du Nord Allemand ,est isolé. La Vistule, en amont de Varsovie est atteinte. le 1er août 1944 la Résistance Polonaise, sous le commandement du général Bor-Komorowski, déclenche une insurrection à Varsovie. Staline n'envoie pas ses troupes qui ne sont pourtant qu'à quelques kilomètres. Bor-Komorowski capitule le 20 octobre 1944. La ville est rasée. 220 000 personnes sont mortes. Le 23 août, après une offensive déclenchée dans les Carpates et la mer Noire, la Roumanie demande un armistice. La Bulgarie, qui n'a jamais déclarée la guerre à l'URSS se rend le 9 septembre, suivie par la Finlande le 19 septembre. Le 20 octobre Belgrade est libérée. Les Soviétiques installent un gouvernement communiste dirigé par Tito. En Hongrie Budapest capitule le 13 février 1945. Le 16 avril 1945, l'Armée Rouge se dirige vers Berlin. Le 24 avril 1945, les Soviétiques encerclent Berlin. 

En 1944, l'Armée Rouge libère l'Ukraine, occupe les pays Baltes, atteint la Vistule devant Varsovie et pénètre dans les Balkans. 

6/Les victoires Alliées dans le Pacifique. 

Dans le Pacifique, le 18 avril 1943, les Américains abattent au-dessus de l'île de Bougainville, dans les îles Salomon, l'appareil dans lequel se trouve l'amiral Yamamoto. Après trois semaines de combats(qui avaient commencé le 23 mai 1943), les Américains reprennent Attu. En août, les Américains et les Néo-Zélandais, sous le commandement de l'amiral William Halsey, reprennent la Nouvelle-Géorgie. Les troupes Japonaises sont repoussées le long de la côte orientale de la Nouvelle-Guinée par les Australiens et les Américains, sous le commandement du général Mac Arthur, qui prennent Lae et les îles Salomon en septembre. En novembre 1943, les Américains débarquent dans les îles Gilbert et sur l'île de Bétio. En janvier 1943, les Américains prennent Kwajalein et Enivetok, dans l'archipel des îles Marshall. Les Américains débarquent, en février 1943, sur le cap Gloucester, en Nouvelle-Bretagne, dans les îles de l'Amirauté et en mars 1944 sur l'île d'Emirau. Ils bloquèrent ainsi l'accès à Rabaud. 

Les Américains imposent une guerre de matériel à l'ennemi. L'armée Américaine isole les forces Japonaises dispersées dans les îles du Pacifique, pilonne les poches de résistance et vont d'un archipel à l'autre en ne prenant que les points stratégiques d'un archipel. Le général Mac Arthur atteint Jayapura et l'ile de Wakde en avril et en mai 1944. Ses troupes débarquent le 27 mai sur l'île de Biak. Vers la mi-juin, la marine Américaine bombarde Saipan, dans les îles Mariannes. Les 19 et 20 juin 1944, le corps expéditionnaire Américain, commandé par l'amiral Mitscher, anéanti la flotte Japonaise d'Ozawa. Le 15 juin 1944, les Américains débarquent à Saipan et s'emparent de Tinian et Guam en septembre. Le 15 septembre, les Américains débarquent dans les Carolines occidentales, à Pelelio, puis à Ulithi le 23 septembre et à Ngulu le 16 octobre. Le 20 octobre, ils débarquent à Leyte, dans les Philippines centrales. Du 23 au 25 octobre 1944, lors de la bataille de Leyte la flotte Japonaise est quasiment anéantie. Une offensive Britannique est menée en Birmanie de septembre à décembre 1944. 

7/Iwo-Jima et Okinawa. 

Le 19 février 1945, les troupes Américaines débarquent à Iwo-Jima. La bataille dure jusqu'au 16 mars 1945, et coûte la vie à plus de 6 000 soldats Américains. Le 1er avril 1945, la Xème armée Américaine, composée de huit divisions et placée sous le commandement du général Buckner, débarque à Okinawa, dans l'archipel des Ryukyu. En moins de deux semaines la partie Nord de l'île est prise, mais la troisième ligne, fortifiée au Sud, ne sera prise que le 14 juin. Le 21 juin, les combats s'achèvent. Plus de 55 000 soldats Américains ont été tués ou blessés. Rangoon est pris par les Alliés le 3 mai 1945. 

8/Hiroshima et Nagasaki. 

Les Japonais ont plus de 110 000 morts, mais préfèrent mourir que se rendre. Le Japon est désormais bombardé sans relâche, mais sa reconquête risque de coûter beaucoup de vies. C'est pourquoi le nouveau président des États-Unis, Truman, décide d'utiliser une nouvelle arme : la bombe atomique(la première bombe expérimentale explosa le 16 juillet 1945 à Alamogordo, au Nouveau-Mexique). La première est lâchée sur Hiroshima le 6 août 1945, et la deuxième sur Nagasaki le 8 août 1945. Elles font 150 000 victimes. Le même jour, l'URSS déclare la guerre au Japon(conformément à ce qui a été décidé lors de la conférence de Yalta, en février 1945), et envahit la Mandchourie le 9 août. Le 15 août 1945, l'empereur Hirohito annonce sa reddition. Le 2 septembre 1945, le Japon capitule sans conditions et signe sa capitulation dans la baie de Tokyo, à bord du Missouri. La Seconde Guerre Mondiale est terminée. 

IV. Bilan. 

[Haut de page]

La guerre aura provoqué la mort de 60 millions de personnes : 21 millions pour l'URSS ; 5,8 millions pour la Pologne ; 4,4 millions pour l'Allemagne ; 3 millions pour le Japon ; 1,6 million pour la Yougoslavie ; 1 million pour la Chine ; 400 000 pour le Royaume-Uni et l'Empire Britannique ; 400 000 pour les États-Unis et 550 000 pour la France. 

Les destructions matérielles en Europe sont considérables. La moitié des territoires sont considérés comme sinistrés. Les villes Allemandes sont rasées à 70%. On estime les dommages à 2 000 milliards de dollars. Les États-Unis ont dépensé 341 milliards de dollars dans la guerre, dont 50 milliards en fournitures prêt-bail(31 milliards pour le Royaume-Uni, 11 milliards pour l'Union Soviétique, 5 milliards pour la Chine et 3 milliards de dollars pour les 35 autres pays Alliés belligérants), l'Allemagne 272 milliards de dollars, l'URSS 192 milliards de dollars, le Royaume-Uni 120 milliards, l'Italie 94 milliards et le Japon 56 milliards de dollars. Les pays belligérants se sont énormément endettés. Leur PNB(produit national brut) s'est effondré pour la majorité des pays. Les États-Unis sortent renforcés du conflit. Ils disposent des 2/3 du stock d'or mondial, la production industrielle a doublé et le PNB a augmenté de 82%. 

Il faut aussi noter le traumatisme moral qu'a suscité cette guerre. L'ensemble des valeurs de notre civilisation sont remises en question. Les accords internationaux , les conventions Internationales et les Droits de l'Homme ont été violés. Les gens ont été traumatisés par l'emploi généralisé de la torture, mais aussi par la bombe atomique, les bombardements et surtout par la découverte des camps de concentration et d'extermination nazis qui révélèrent au monde entier l'extermination de 6 millions d'êtres humains. 

Des populations entières furent déplacées. A la fin de la guerre les prisonniers de guerre, les déportés, les travailleurs employés en Allemagne regagnent leur pays d'origine. Les populations Allemandes qui étaient parties s'installées sur les territoires conquis par Hitler regagnent l'Allemagne. De même au Japon les populations regagnent leur pays. 

Sur le plan politique la fin de la guerre marque le début de "la Guerre Froide" entre l'Union des Républiques Socialistes Soviétiques(URSS) et les États-Unis qui étaient les deux puissances sorties renforcées de la guerre. De nouvelles frontières sont créées en Europe. La puissance Européenne décline et les Empires coloniaux(Britanniques, Français, Hollandais) s'orientent vers l'Indépendance. L'URSS gagne de nombreux territoires. Elle récupère les Pays Baltes, une partie de la Finlande. L'Alsace-Lorraine redevient Française. En Asie le Japon perd tous les territoires conquis depuis le XIXème siècle(Chine, Corée, Mandchourie et Taiwan). La Birmanie devient indépendante. 

[Haut de page]