| Le conflit | Dossiers | Photos | Documents sonores | Biographies | Chronologie | Bibliographie | Lexique | Cartes | Recherche | Liens |

Singapour

PRECEDENT

ACCUEIL 

SUIVANT

Croiseur Repulse

Le croiseur Repulse.

Cuirassé Prince of Wales

Le cuirassé Prince of Wales.

La prise de Singapour devait achever la campagne de Malaisie et permettre aux Japonais de s'emparer de la Birmanie et de menacer l'Inde. Le général Tomoyuki Yamashita, commandant la XXVème armée Impériale, combattait contre le général Arthur Percival, commandant les forces terrestres Britanniques en Malaisie. Les Japonais avaient engagé la XXVème armée, qui était composée de 2 divisions d'infanterie et d'une division de la Garde Impériale(plus une division d'infanterie destinée à la Birmanie, qui n'interviendra pas), soit 60 000 hommes, et plusieurs centaines de chars légers ainsi que 700 avions. Les Alliés avaient mobilisé les 9ème et 11ème divisions d'infanterie Indiennes, la 8ème division d'infanterie Australienne, la 18ème division d'infanterie Britannique(à partir du 24 janvier), soit 88 000 hommes, sans aucune force blindée, mais avec 150 à 200 avions. L'invasion de la Birmanie avait commencé le 8 décembre 1941, par des débarquements Japonais à Singora, Pattani(en Thaïlande neutre), et Kota Bharu, à 700 kilomètres de Singapour. 

Le 8, à 7h30 du matin, 110 appareils de la RAF furent attaqués au sol par les appareils Japonais, puis réattaqués une seconde fois à midi. Les Britanniques ne possédaient plus que 40 appareils modernes. Le 10, la Force navale Z de l'amiral Philipps, et qui était composée du croiseur Repulse et du cuirassé Prince of Wales, fut coulée au large de Kuantan par l'aviation Japonaise. Les Japonais dominaient désormais les mers et les airs. La XXVème armée Japonaise acheva son débarquement dans le nord et progressa vers le sud en direction de Singapour. 

Le 11 janvier 1942, Kuala Lumpur fut prise, et les Japonais débordèrent la rivière Muar le 15. Le 28 janvier, le général  Percival donna l'ordre à ses unités de se replier sur l'île de Singapour. Cette île était défendue par 29 pièces de gros calibre qui étaient toutes tournées vers la mer. Le général Arthur Percival disposait de 38 bataillons d'infanterie incomplets, qui étaient épuisés et démoralisés, de 156 canons de campagne, de 114 pièces d'artillerie antiaérienne, et de 9 chasseurs. Le 7 février 1942, la division Japonaise de la Garde opéra un débarquement sur l'île d'Ubin. 24 heures plus tard, les deux autres divisions de la XXVème armée débarquèrent à l'ouest de l'île de Singapour. Le 9 à l'aube, elles avaient établies de solides positions, et elles s'opposèrent au nord à la 18ème division d'infanterie Britannique, et au sud aux restes des deux divisions d'infanterie Indiennes et les Australiens. Le 15 février 1942, Percival offrit sa reddition, qui fut signée à 18h10, et qui prit effet à 22 heures. Les Japonaise avaient conquis la Malaisie en 73 jours, et avaient perdu moins de  10 000 hommes. Les Britanniques avaient 9 000 tués et blessés, et plus de 100 000 prisonniers. Les Japonaise pouvaient désormais conquérir la Birmanie et les Indes Néerlandaises. 

[Haut de page]