| Le conflit | Dossiers | Photos | Documents sonores | Biographies | Chronologie | Bibliographie | Lexique | Cartes | Recherche | Liens |

Saint-Lô et Falaise

PRECEDENT

ACCUEIL 

SUIVANT

Saint-Lô

Saint-Lô après les bombardements.

Soldats Allemands qui se rendent

Allemands qui se rendent à Falaise.

La Ière armée Américaine essayait de percer au-delà de la tête de pont de Normandie, vers l'ouest et le sud, et ensuite de déborder la VIIème armée Allemande. Le maréchal Montgomery, qui commandait le XXIème groupe d'armées Britanniques, et le général Bradley, qui commandait la XIIème groupe d'armées Américaines, étaient opposés au feld-maréchal Von Kluge, qui commandait le groupe d'armées B(VIIème armée du général Hausser et Panzergruppe de l'Ouest). Les Alliés avaient à leur disposition 4 divisions blindées et 11 divisions d'infanterie Américaines, soit 250 000 hommes. Les Allemands possédaient 2 divisions de chars et 11 divisions "composites", soit 150 000 hommes. Pendant que la IIème armée Britannique se battait autour de Caen et essayait d'y attirer le maximum de troupes ennemies, en particulier les formations blindées, Montgomery et Bradley préparaient l'opération Cobra, qui visait à effectuer une percée hors de la tête de pont de Normandie, qui était toujours encerclée par les Allemands six semaines après le débarquement. Le 25 juillet 1944, les appareils Alliés larguèrent 4 200 tonnes de bombes en une heure et demie, sur une zone de 2 300 mètres sur 5 500. Ces bombardements furent très efficaces, mais ils firent plus de 550 victimes chez les Américains se trouvant en première ligne. 

Le 7ème corps US passa alors à l'offensive à l'ouest de Saint-Lô, qui était située à 35 kilomètres au sud-ouest de Bayeux, sur la Vire. Il perdit 1 000 hommes. Le lendemain, la 3ème division blindée et la 1ère division d'infanterie progressèrent en deux colonnes, tandis qu'au delà de Caen la IIème armée Britannique avançait en direction du sud, sur les arrières de la VIIème armée Allemande. La 4ème division blindée entra dans Coutances le 28 juillet 1944, et elle arriva à Avranches deux jours plus tard. La IIIème armée de Patton progressait rapidement en Bretagne. Le 8ème corps arriva à Nantes le 10 août 1944. 3 corps de l'armée de Patton partirent vers le sud, puis vers l'est, afin de parvenir sur les arrières de Hausser. Hitler ordonna, le 6 août 1944, que 5 divisions de chars viennent soutenir la VIIème armée, pour lancer une contre-offensive en direction de la côte. Celle-ci arriva à Mortain, et du 7 au 10 août, les forces de Von Kluge furent décimées par les attaques des appareils Alliés. La contre-attaque fut stoppée. Patton s'empara du Mans le 8 août 1944, et envoya ses chars en direction du nord, vers Argentan. Le groupe d'armées de Kluge était désormais menacé d'encerclement dans une poche comprise entre Mortain et Falaise. 

La IIème armée Britannique progressait vers le sud. Le 15ème corps Américain prit Argentan le 13 août 1944, puis prit la direction de Dreux, tandis que la Ière armée Canadienne du général Crerar faisait route vers Falaise, qui était située à 35 kilomètres au sud de Caen. Von Kluge voulut donner l'ordre à ses deux armées de battre en retraite mais Hitler le fit immédiatement remplacé par le maréchal Model le 17 août 1944. Les Allemands avaient réussi à garder ouvert pendant 5 jours un couloir de 15 kilomètres de largeur. Une partie des troupes Allemandes réussit à s'échapper. Elles abandonnèrent la plupart du temps leurs chars, leurs canons et leurs véhicules. Les Alliés achevèrent l'encerclement de la poche le 19 août 1944. Trois jours plus tard, les unités encerclées se rendirent. Les Allemands comptaient 10 000 tués et 50 000 prisonniers. Au total ils avaient perdu environ 100 000 hommes, tandis que les Alliés n'avaient perdu que 25 000 hommes.    

[Haut de page]