| Le conflit | Dossiers | Photos | Documents sonores | Biographies | Chronologie | Bibliographie | Lexique | Cartes | Recherche | Liens |

Ploesti et Peenemünde

PRECEDENT

ACCUEIL 

SUIVANT

Fusée V2

Fusée V2 sur le site de Peenemünde.

Ploesti

Ci-dessus et ci-dessous, le bombardement de Ploesti par les appareils Alliés.

Bombardement de Ploesti

Ploesti était au centre des champs pétrolifères de Roumanie, et Peenemünde était une cité industrielle sur la côte Balte de l'Allemagne, à l'est de Stralsund. A Ploesti, les Alliés voulaient détruire les installations de raffinage, qui étaient nécessaires pour l'effort de guerre des Allemands, et à Peenemünde, ils voulaient détruire le site des essais d'engins téléguidés "V" Allemands et leur centre de fabrication. APloesti, le général Spaatz, qui commandait l'aviation Américaine d'Afrique du Nord, était opposé au maréchal Goering, commandant de la Lutwaffe. A Peenemünde, le maréchal de l'air Harris, chef du Bomber Command de la RAF, était opposé au maréchal Goering. Les Alliés avaient engagé à Ploesti les bombardiers des 8ème et 9ème forces aériennes Américaines, soit 178 B-24 Liberator, tandis que les forces de l'Axe avaient engagé la chasse Allemande et Roumaine. A Peenemünde, les Alliés avaient engagé des escadres du Bomber Command, soit 597 Stirling et Lancaster, tandis que les Allemands avaient engagé la chasse et la DCA. Les attaques de bombardiers Alliés contre l'Allemagne allèrent en augmentant au cours de la guerre. Le premier raid massif de la RAF, qui avait mobilisé 1 000 bombardiers, eut lieu sur Cologne le 30 mai 1942. Les Liberator Américains avaient une autonomie de 2 850 miles, ce qui leur permit d'atteindre les champs de pétrole Roumains depuis l'Afrique du Nord. 

Les 178 appareils avaient embarqué chacun 1 800 kilos de bombes. Ils arrivèrent sur l'objectif en deux vagues, ce qui n'était pas prévu, d'ailleurs l'une d'elles survola Bucarest, mettant en alerte sa défense aérienne, et attaquèrent au petit jour, à basse altitude. Leurs bombes, larguées à travers un épais nuage de fumée qui recouvrait la région de Ploesti, provoquèrent de nombreux incendies et mirent hors d'usage 40% des installations de raffinage. Mais les Américains avaient perdu 61 appareils B-24, soit 532 aviateurs, sur 178. Les services de renseignements Alliés avaient appris que des savants Allemands mettaient au point, dans une base secrète près de Peenemünde, une série d'armes V(Vergeltungswaffen : armes de représailles), dont la bombe volante sans pilote V1, et la fusée V2, plus que rapide que le son. Un important raid fut donc lancé dans la nuit du 17 au 18 août 1943, qui infligea de nombreux dommages à l'ennemi et retarda la mise en service des V2. 

Mais ces raids étaient des exceptions, car les Alliés avaient opté pour les bombardements stratégiques, mais les pertes en hommes et en matériel furent élevées et les résultats étaient faibles. C'est pour cela qu'à partir de mars 1944, les Alliés bombardèrent des objectifs pétroliers(la production Allemande chuta de 662 000 tonnes par mois en mars 1944, à 80 000 tonnes au début de l'année 1945), ou des carrefours ferroviaires. 

[Haut de page]