| Le conflit | Dossiers | Photos | Documents sonores | Biographies | Chronologie | Bibliographie | Lexique | Cartes | Recherche | Liens |

Okinawa et Iwo-Jima

PRECEDENT

ACCUEIL 

SUIVANT

Débarquement Américain

Ci-dessus et ci-dessous, les Américains débarquent de du matériel sur l'île d' Okinawa.

Débarquement Américain

Baie d'Okinawa

Ci-dessus, la baie d'Okinawa.

Okinawa était une étape décisive sur la voie d'une victoire finale Alliée en Extrême-Orient. L'amiral Chester Nimitz, et le général Douglas MacArthur, commandant en chef Allié, étaient opposés au général Mitsuru Ushijima, qui commandait la XXXIIème armée Japonaise. Les Américains avaient engagés la Xème armée du général Simon Buckner, 4 divisions de marines, et 4 divisions d'infanterie, soit 180 000 hommes. Les Japonais avaient engagés la XXXIIème armée, et des troupes combinées, soit 130 000 hommes. 

Après la bataille du golfe de Leyte, les Américains voulaient reprendre une à une les îles du Pacifique qui étaient occupées par les Japonais. Ils voulaient tout d'abord s'emparer d'Iwo-Jima, qui était une petite île volcanique qui possédait 3 aérodromes, dont un en construction, et qui pouvaient servir d'escales aux bombardiers Américains qui se dirigés vers le Japon. 

Le 19 février 1945, au matin, la 5ème flotte de l'amiral Spruance, après une forte préparation d'artillerie, débarqua les 30 000 hommes du 5ème corps amphibie Américain, qui étaient commandés par le général Harris Schmidt. Les 22 000 soldats Japonais, retranchés dans des cavernes fortifiées résistèrent âprement. Les marines réussirent néanmoins à occuper un premier aérodrome, mais ils eurent de lourdes pertes et les contre-attaques des Japonais détruisirent la moitié des Blindés Américains. Le 23 février 1945, un groupe de marines arriva jusqu'au sommet du mont Suribachi et y planta le drapeau des Etats-Unis. Deux jours plus tard les Américains prirent le second aérodrome. La garnison Japonaise, commandée par le général Kuribayashi, résista avec acharnement. Certains soldats Japonais préféraient se suicider plutôt que de se rendre. 

Le 2 mars 1945, les Américains réussirent à prendre le 3ème terrain d'aviation. Ils contrôlaient ainsi les 2/3 de l'île. Le 15 mars, la conquête de l'île s'acheva, mais 10 jours furent nécessaires aux marines pour nettoyer les poches de résistance Japonaise. Iwo-Jima servit dès lors de base pour les attaques aériennes sur le Japon. Etant donné la résistance opposée par les Japonais à Iwo-Jima, le commandement Américain ne comptait pas occuper le Japon avant 1946. 

Les Américains avaient mis au point un plan pour conquérir l'archipel Nippon. La première phase de ce plan était la conquête de l'île d'Okinawa. L'opération avait pour nom de code Iceberg. Les Américains bombardèrent les bases aériennes de Formose et d'autres îles voisines. Le 26 mars, les Américains occupèrent les îles Kerama et Keise, qui étaient situées au sud-ouest de leur objectif. Le débarquement Américain devait avoir lieu sur les plages de la baie de Hagushi, sur la côte Occidentale d'Okinawa, à 16 kilomètres au nord de la principale ligne de défense Japonaise. 

Les Américains débarquèrent le 1er avril 1945. Le 3ème corps amphibie débarqua au nord de Hagushi, et le 24ème corps au sud. Le soir, 50 000 marines avaient été débarqués, et la tête de pont atteignait 14,5 kilomètres de largeur et 4 kilomètres de profondeur. En deux jours, ils réussirent à percer à l'est des défenses Japonaises, et encerclèrent les principales positions de l'île. Pendant les trois semaines qui suivirent, le 3ème corps amphibie nettoya le nord de l'île. Cela fut achevé le 20 avril. 

Mais c'est au sud que se déroula la principale bataille, le long de la ligne de défense Japonaise Naha-Shuri-Yonabaru, qui était bouclée par le 24ème corps Américain. Les 7ème et 96ème divisions avançaient difficilement, à cause de la résistance Japonaise. Le 19 avril, la 27ème division s'engagea dans une bataille qui dura 12 jours. Elle progressa de 3 kilomètres. Les 27ème et 96ème divisions furent mises au repos, épuisées. Le 3ème corps amphibie prit position sur l'aile droite, et la 77ème division vint soutenir le 24ème corps sur la gauche. 

Les 4 et 5 mai 1945, Ushijima lança une contre-attaque sur le flanc droit de la Xème armée du général Buckner. Mais dans cette offensive, 6 200 Japonais furent tués, contre 714 Américains. L'artillerie et l'aviation Américaines étaient intervenues car les Japonais étaient sortis de leurs positions retranchées, et étaient ainsi exposés. Buckner reprit son offensive le 11, après avoir relevé à l'aile gauche la 7ème division par la 96ème. On se battait alors pour chaque bunker, pour chaque mètre carré. Le 23 mai 1945, la 6ème division de marines réussit à contourner le flanc gauche Japonais, et envahit la ville de Naha. Six jours plus tard elle occupa Shuri, dans le centre de l'île. Le 24ème corps acheva sa percée à l'est. Les Américains procédèrent alors à un nouveau débarquement. 

Après avoir bombardé les positions Japonaises, la 6ème division de marines débarqua sur la côte nord de la péninsule d'Oroku. Elle lança une offensive contre l'infanterie du vice-amiral Ota. Les Américains durent se battre pendant 10 jours, et durent nettoyés les cavernes fortifiées Japonaises au lance-flammes. Finalement, le 8ème régiment de la 1ère division de marines prit la crête de Kunishi, au sud de la péninsule. Buckner fut tué le 18 juin, alors qu'il inspectait les lignes du 8ème régiment. Le général Geiger  assura alors le commandement de la Xème armée. 

Le 21 juin, les Américains arrivèrent au sud de l'île. Ils découvrirent dans une grotte le corps du général Ushijima, qui s'était suicidé. La conquête de l'île était achevée, bien que des combats mineurs se produisirent juqu'au 2 juillet. La XXXIIème armée Japonaise avait été anéantie. Les Américains avaient perdu 8 513 hommes et comptaient plus de 31 807 blessés. Il n'y avait pas eu que des combats terrestres. L'aviation Japonaise avait mobilisé toutes ses forces contre l'US Navy. 1 900 kamikazes avaient réussi à couler 36 navires, et à endommager 368 autres. 5 000 marins Américains furent tués. L'aviation Nippone avait perdu 7 800 appareils, tandis que les Américains n'en avaient perdu que 763. Les Japonais avaient perdu 110 000 hommes et 7 400 prisonniers. 

Le commandement Américain prévoyait d'attaquer en novembre Kyushu, qui était la plus méridionale des grandes îles de l'archipel Nippon. Le général Stilwell fut rappelé d'Asie du sud-est pour prendre le commandement de la Xème armée Américaine. Mais la réussite du projet Manhattan, et les expériences nucléaires menées au Nouveau-Mexique permit d'annuler la conquête du Japon. Ce sont les batailles d'Iwo-Jima et d'Okinawa qui entraînèrent la décision de lancer des bombes atomiques sur Hiroshima et Nagasaki. Sept semaines après la bataille d'Okinawa, l'empereur Hirohito annonçait la capitulation sans conditions du Japon. 

Iwo-Jima

Iwo-Jima

Iwo-Jima

Iwo-Jima

Iwo-Jima

Iwo-Jima

Iwo-Jima

Iwo-Jima

Iwo-Jima

Iwo-Jima

Iwo-Jima

Iwo-Jima

Ci-dessus le débarquement Américain sur l'île d'Iwo-Jima.

[Haut de page]