| Le conflit | Dossiers | Photos | Documents sonores | Biographies | Chronologie | Bibliographie | Lexique | Cartes | Recherche | Liens |

Les batailles pour Moscou

PRECEDENT

ACCUEIL 

SUIVANT

Moscou

La ville de Moscou en 1942.

Soldats Soviétiques

Soldats Soviétiques à Moscou.

Hitler voulait couper en deux les troupes Soviétiques déployées de la Baltique à la mer Noire. Le généralissime Staline, dirigeant le GKO et la Stavka, commandant suprême des forces armées, les maréchaux Timochenko, puis Joukov, commandant le front Ouest, étaient opposés au maréchal Von Bock, qui commandait le groupe d'armées Centre, et qui fut remplacé le 15 décembre par Von Kluge, et à Hitler, qui prit le commandement suprême de la Wehrmacht et de l'OKH. Les Soviétiques avaient engagés 100 divisions, soit 1 000 000 d'hommes, placés sous le commandement de Joukov. Les Allemands avaient mobilisé le groupe d'armées Centre et les groupes de Panzers du groupe d'armées Nord, soit 750 000 hommes. 

En octobre 1941, Hitler ordonna la reprise de l'offensive contre Moscou. Certains éléments avancés du groupe d'armées Centre se trouvaient à 300 kilomètres de la ville. Le 8 octobre 1941, la première phase de l'offensive commença. Orel et Toula furent prises par le 2ème groupe de Panzers de Guderian, qui remontait du sud. Il n'était plus qu'à 150 kilomètres de la capitale Russe. Le 13 octobre 1941, les groupes de Hoth et de Hoeppner(détaché du groupe d'armées Nord) anéantirent une armée de 600 000 soldats Soviétiques à Viazma. Ils atteignirent Mojaisk et la ligne de défense Kalouga/Kalinine, située à 75 kilomètres de Moscou. Kalinine fut prise le 15 octobre, par le 3ème groupe, qui était commandé par Reinhardt. Kalouga fut prise par Guderian le 21 octobre 1941. La IVème armée de Von Kluge arriva alors à moins de 60 kilomètres de Moscou. Le gouvernement Soviétique avait quitté la capitale. 

Mais la Wehrmacht fut obligée de stopper son offensive, à cause de la saison des pluies, la raspoutitsa, qui rendait les routes inutilisables pour les blindés et les divisions motorisées. Le 16 novembre 1941, les boues commencèrent à geler et l'offensive reprit. Le 22 novembre 1941, les éléments de tête Allemands atteignaient Istra, à 25 kilomètres de Moscou. Une autre armée Russe fut anéantie à Toula. Au nord, Guderian se battait en vue de la ville, et la 258ème division d'infanterie de Von Kluge entra dans les faubourgs de la capitale Russe, mais elle fut repoussée. Le 5 décembre, la Wehrmacht fut obligée de stopper une nouvelle fois l'offensive, à cause de la résistance des Russes, du froid(-35°), et du manque de carburant. Le 15 décembre 1941, Hitler remplaça Von Bock par Von Kluge. Le 19, Hitler prit lui même la direction de l'OKH et de la Wehrmacht, et remercia Von Brauchitsch. Les Allemands furent immobilisés du 1er au 16 novembre, ce qui permit à Joukov de recevoir 100 000 hommes, rappelés d'Extrême-Orient, 300 chars et 200 canons, ainsi que 1 000 avions. Le 6 décembre 1941, les Soviétiques lancèrent une contre-offensive sur un front de plus de 1 000 kilomètres. Le 9 décembre, Guderian fut remplacé par Schmidt. Hitler lui interdit toute retraite. Le 30, les Soviétiques reprirent Kalouga. Le 18 janvier 1942, les Russes étaient revenus sur la ligne de défense de Mojaisk. Ils avaient progressés de 300 kilomètres au nord, et d'un peu moins au sud. Von Kluge dut se replier sur Viazma au centre, et sur Rjev au nord, à plus de 150 kilomètres de Moscou. Moscou était dégagée. Les Russes avaient perdu 680 000 hommes, et les Allemands 340 000.  

[Haut de page]