| Le conflit | Dossiers | Photos | Documents sonores | Biographies | Chronologie | Bibliographie | Lexique | Cartes | Recherche | Liens |

Mandaley et Meiktila

PRECEDENT

ACCUEIL 

SUIVANT

Les Alliés voulaient mettre hors d'état de nuire les forces Japonaises de Birmanie centrale, pour assurer la sécurité de la nouvelle route du nord vers la Chine, et pour préparer la reconquête de toute la Birmanie. Le général sir William Slim, qui commandait la XIVème armée Britannique, était opposé au général Kimura, qui était le commandant des trois armées impériales Japonaises. Les Alliés avaient engagés les 4ème et 33ème corps Anglais, 2 brigades blindées, 6 divisions d'infanterie, 2 divisions Chinoises et les unités de combat du secteur nord du général Stilwell, qui étaient commandées par les généraux Wedemeyer et Sultan, soit au total 250 000 hommes. Les Japonais disposaient d'un régiment blindé et de 5 divisions et demie d'infanterie, celle du général Katamura renforçant la XVème armée Japonaise, soit au total 60 000 hommes. Après la victoire de Kohima-Imphal au printemps 1944, les Alliés préparèrent une contre-offensive en Birmanie. Ils voulaient protéger la route, toujours en construction, qui reliait par la terre la Chine nationaliste à l'Inde. Le ravitaillement des armées de Tchang Kaï-Chek dépendait de cette route. Les troupes de la région nord, commandées par le général Joe Stilwell, prirent Myitkyna. L'ancienne route de Birmanie fut réouverte le 27 janvier 1945, après que les Alliés eurent repoussés les Japonais du nord de la Birmanie. En septembre 1944, le général Slim poursuivit les restes de la XVème armée Japonaise jusque dans la vallée de la Chindwin. Le commandant de la XIVème armée ne voulait pas laisser de répit à l'ennemi, et malgré les conseils de prudence qu'on lui donnait et les craintes du général sir Oliver Leese, il se lança dans une campagne, avec le soutien total de  lord Louis Mountbatten, le commandant en chef. Le général Kimura, qui était le nouveau commandant Japonais et qui venait de recevoir des renforts, voulait entraîner Slim au-delà de l'Irrawaddy. 

A la fin novembre, Slim reprit sa progression, et le 3 décembre, il contrôlait trois passages sur la rivière Chindwin, appuyé par l'aviation du général George Stretmeyer. A la mi-décembre, le 15ème corps ,Britannique avait longé la côte de l'Arakan dans le but de prendre l'île d'Akyab. Slim avait compris que les Japonais voulaient se battre l'est du fleuve Irrawaddy et non à l'ouest. Les Britanniques repensèrent alors leur tactique. La XIVème armée mit au point un nouveau plan. Le 33ème corps Britannique  devait opérer une percée en force au nord et à l'ouest de Mandaley, cela dans le but d'attirer les Japonais placés en réserve. A ce moment là, le 4ème corps Anglais, qui sera dissimulé dans la vallée de Gangaw, franchirait l'Irrawaddy plus au sud, près de Pakokku, puis s'emparerait du centre Japonais de communication et de stockage de Meiktila, qui constituait la base logistique des XVème et XXXIIIème armées Japonaises, entouré par 6 terrains d'aviation. 

Les préparatifs de Slim furent un peu gênés par le rappel en Chine de 75 Dakota. Mais les barges nécessaires pour la traversée du fleuve furent prêtes à temps. Ses lignes de communication s'étendaient sur plus de 900 kilomètres, jusqu'à la station ferroviaire de Dimapur. Les préparatifs furent achevés dans la deuxième semaine de janvier 1945. Le 9 janvier, les bords de l'Irrawaddy, près de Thabeikkyin, furent atteints par l'avant-garde de la 19ème division, qui faisait partie du 33ème corps. Le 4ème corps approcha Pakokku. La 19ème division, appuyée par la 36ème division, franchit le fleuve, au nord de Mandaley. A l'ouest, la 20ème division, suivie de la 2ème division, fit de même. La 7ème division traversa au sud de Mandaley. L'offensive Anglaise débuta le 14 janvier 1945. Le général Kimura envoya vers le nord 4 divisions équipées d'artillerie. Le 22 janvier, le général Gracey atteignit Monywa avec la 20ème division, qui se battait contre la 33ème division Japonaise. Le 25 janvier, la 2ème division, qui était postée à Ngazun, à 16 kilomètres à l'est de la 20ème division, intervint, ce qui aggrava la situation dans laquelle les Japonais se trouvaient. Le 4ème corps parcourut pendant ce temps 560 kilomètres, à marche forcée, pour se rapprocher de Pakokku. Le 3 février, la 7ème division Indienne prit la ville et organisa la traversée du fleuve, qui se déroula dans la nuit du 13 février 1945, et qui nécessita 7 heures. Le plan de Slim avait fonctionné parfaitement. kimura se préoccupait de la double menace que faisait peser sur Mandaley le 33ème corps. 8 divisions Japonaises et une division ennemie de traîtres Indiens furent mobilisés sur cette opération. Slim, pour soutenir le 33ème corps, envoya la 5ème division Indienne. Le 21 février, la 17ème division, accompagnée de la 7ème division et de la 255ème brigade blindée, fit mouvement. 4 jours plus tard, la piste d'aviation de Thbutkun fut prise. La 99ème brigade put ainsi ravitailler les chars en carburant. 

Meiktila était défendue par 3 300 Japonais, qui étaient commandés par le général Kasuya, se défendit vigoureusement. Kimura dut affronter le 33ème corps, tandis que Kasuya était confronté au 4ème corps. Le 3 mars, Meiktila et son aérodrome furent pris par les Alliés(à un moment critique, les troupes Américaines et Chinoises ainsi que les Dakotas durent être  retirés du front Birman, mais le général Slim réussit à obtenir à ajournement de cette décision jusqu'en juin). Kimura était piégé. Il chargea le général Honda, qui commandait 4 divisions incomplètes, de reprendre Meiktila. Le principal terrain d'aviation changea plusieurs fois de camp, mais le 29 mars, les Anglais s'en emparèrent définitivement. Le 1er avril 1945, la 36ème division Anglaise, qui arrivait du nord, vint relever la 19ème division, épuisée. La bataille de Mandaley se déroulait pendant ce temps. Le 15 mars, les Alliés lançèrent une vaste offensive contre Mandaley Hill et le fort Dufferin, ce qui aboutit le 20 mars à la capitulation de la garnison Japonaise de la ville. La route vers le sud et Rangoon était désormais ouverte au général Slim. 

Pendant le mois d'avril, les troupes Anglaises avançèrent le long de la voie ferrée qui reliait Mandaley à Rangoon. Les 1er et 2 mai 1945, l'opération Dracula permit aux Alliés d'occuper pacifiquement Rangoon, qui avait été évacuée par les Japonais, qui subissaient depuis plusieurs jours des bombardements massifs. La Birmanie passa donc sous le contrôle des Alliés. Les batailles de Mandaley et de Meiktila ont marqué la fin de la "sphère de coprospérité". Les Alliés avaient perdus 35 000 hommes, et les Japonais 45 000. 

[Haut de page]