| Le conflit | Dossiers | Photos | Documents sonores | Biographies | Chronologie | Bibliographie | Lexique | Cartes | Recherche | Liens |

Leyte

PRECEDENT

ACCUEIL 

SUIVANT

Débarquement des forces Américaines à Leyte

Débarquement des forces Américaines à Leyte.

Bombardement d'un navire Japonais

Bombardement d'un navire de transport Japonais.

Les Japonais voulaient arrêter la reconquête progressive des Philippines par les forces Américaines qui cherchaient à obtenir la suprématie aérienne, navale et terrestre en Asie méridionale. Le général Douglas MacArthur et l'amiral Chester W. Nimitz, commandant les forces Américaines en Asie, étaient opposés au général Tomoyuki Yamashita et à l'amiral Jisaburo Ozawa, commandant les forces Japonaises. Les Américains avaient engagé la VIème armée du général Krueger, la 7ème flotte de l'amiral Kinkaid et la 3ème flotte de l'amiral Halsey, soit 150 000 soldats et 148 000 marins. Les Japonais disposaient de la XXXVème armée du général Sosasku Suzuki et de toute la flotte Japonaise, sous le commandement de l'amiral Soemu Toyoda, soit 350 000 soldats, et 43 000 marins. Avant la fin du mois d'octobre 1944, les îles de Guam, Tinian, Morotai et Angaur furent prises par les Américains. La flotte de surface Américaine comptait 112 navires de guerre, dont 7 porte-avions lourds, 8 légers, et 7 cuirassés, contre 55 pour les Japonais, dont 5 porte-avions lourds, 4 légers, et 5 cuirassés. Les sous-marins Américains étaient aussi très efficaces. L'aéronavale Américaine disposait de 956 appareils, contre 573 pour les Japonais. En septembre, les appareils de la flotte de l'amiral Halsey commencèrent à effectuer des raids sur les Philippines. Lors de la conférence de Québec, Roosevelt et Churchill, se mirent d'accord sur l'invasion de l'archipel Philippin, et sur la libération de Manille et de Luçon. En prévision de ce débarquement, qui devait avoir lieu fin octobre, 4 groupes d'aviation Américains menèrent un raid sur Formose, qui permit la destruction de 500 appareils Japonais, tandis qu'ils n'en avaient perdu que 76. Leyte fut la zone choisie pour la reconquête des Philippines. 

Les Américains avaient rassemblé 740 navires. Le débarquement débuta le 20 octobre 1944, et en 48 heures, les Américains purent débarquer 132 000 hommes et 200 000 tonnes de matériel. Deux flottes Japonaises arrivèrent. Une de Bornéo, celle du vice-amiral Kurita, qui disposait de 7 cuirassés et de 31 bâtiments de guerre, et une du Japon, sous le commandement du vice-amiral Ozawa, et qui disposait de 4 porte-avions fortement escortés. Les sous-marins Américains infligèrent de lourdes pertes aux Japonais, qui perdirent par le croiseur lourd Atago. Le lendemain, le super-cuirassé Musashi reçut 19 torpilles et 17 bombes. Halsey se mit alors à la recherche d'Ozawa, tandis que Kurita et Nishimura se dirigeaient sur les forces de Kinkaid. Le 25 octobre 1944, au matin, Halsey se trouvait à 500 kilomètres au nord de Leyte. Au détroit de Surigao, la majeure partie de la 7ème flotte Américaine, disposant de 6 cuirassés, 28 destroyers, 8 croiseurs et 39 vedettes lance-torpilles, affronta la flotte de Kurita, qui perdit 2 navires importants. Ce dernier se replia et regroupa ses forces, soit 1 super-cuirassé, 3 cuirassés, 6 croiseurs lourds, 2 croiseurs légers et 11 destroyers, au large de l'île de Samar. Les navires Japonais surprirent les Américains auxquels ils infligèrent de lourdes pertes. Mais le groupe naval du contre-amiral Sprague lança une offensive, et des raids aériens, qui endommagèrent gravement certains navires Japonais. Les Japonais essayèrent ce jour-là les premiers Kamikazes, qui touchèrent 3 navires Américains et qui coulèrent le porte-avions Saint-Lo. En fin d'après-midi, Halsey mena un combat contre Ozawa, près du cap Engano, et réussit à couler 4 cuirassés Japonais, bien qu'il eut de lourdes pertes. Halsey n'arriva pas à empêcher Kurita de se replier en passant par le détroit de San Bernardino. Le 25 novembre 1944, les Japonais infligèrent de sérieux dégâts à trois grosses unités de la flotte Américaine. 

Pendant ce temps se déroulait la bataille terrestre de Leyte. 45 000 soldats Japonais affrontaient 100 000 soldats Américains de la VIème armée commandée par le général Krueger. Fin novembre, 183 000 Américains débarquèrent à Leyte(2 260 y perdirent la vie), contre 35 000 Japonais. Les combats continuèrent jusqu'à la fin de l'année. La VIème armée se battit dans les ruines de Manille contre 20 000 Japonais, commandés par le vice-amiral Iwabachi. Il fallut 173 jours de siège, et 40 000 morts pour que les Américains occupent Luçon en août 1945, à la suite de la reddition de Yamashita, qui commandait 50 000 hommes. Les forces navales et aériennes nippones étaient anéanties. La majeure partie des combats se déroulèrent dans le golfe de Leyte, entre les îles de Mindanao, Leyte et Samar, dans l'archipel des Philippines, en Asie du Sud-Est. Les Américains perdirent 15 584 soldats et 3 800 marins, tandis que les Japonais avaient perdu 74 000 soldats et 10 500 marins. 

[Haut de page]