| Le conflit | Dossiers | Photos | Documents sonores | Biographies | Chronologie | Bibliographie | Lexique | Cartes | Recherche | Liens |

Beda Fomm

PRECEDENT

ACCUEIL 

SUIVANT

Chars Britanniques M3 Stuart

Chars Britanniques M3 Stuart.

La Western Desert Force voulait capturer les rescapés de la Xème armée Italienne, qui battaient en retraite depuis Benghazi. Le lieutenant-général Richard O'Connor était opposé au maréchal Rodolfo Graziani, qui commandait les forces Italiennes en Libye. 

Les Britanniques avaient engagés des éléments de la 7ème division blindée et de la 6ème division Australienne, soit 15 000 hommes, tandis que les Italiens avaient engagés des éléments de 3 divisions, soit 30 000 hommes. 

Malgré les incertitudes au sujet de l'Érythrée, de l'Abyssinie et de la Grèce, le général Wavell autorisa O'Connor à continuer sur sa victoire. La 7ème brigade de la 7ème division blindée prit Sollum et Capuzzo, tandis que la 4ème contournait Bardia pour couper la route de Tobrouk. La 6ème division Australienne, qui était arrivée de Palestine, mena l'attaque contre Bardia le 3 janvier 1941. Le 5 janvier, elle captura 40 000 nouveaux prisonniers Italiens. La Western Desert Force reçut alors le nom de 13ème corps. La 7ème division blindée se dirigea ensuite vers l'ouest, en direction de Tobrouk. La ville fut assiégée le 7 janvier. 15 jours plus tard, après une offensive, les Britanniques s'emparèrent de la ville et firent 25 000 prisonniers. O'Connor se trouvait maintenant devant les montagnes du djebel Akhdar et la région la plus peuplée de la Libye Italienne, avec la route côtière se dirigeant vers Benghazi, Beda Fomm et Tripoli. La 7ème division repoussa les chars Italiens à Mekhili le 26 janvier, après que ceux-ci eurent opposés une grande résistance à Derna et El Mekhili pour protéger les abords est de Benghazi. O'Connor mis au point un plan. Il voulait envoyer sa division blindée en direction de Msous et de Beda Fomm, dans le but de couper la route de Tripoli aux Italiens qui fuyaient, tandis que les Australiens, avanceraient le long de la côte en direction de Benghazi. Le 1er février, Wavell donna son accord pour l'application de ce plan. 

Le 1er février, le maréchal Graziani ordonna une retraite générale en direction de Tripoli. Le 3 février, la 4ème brigade blindée se dirigea vers l'ouest. Elle devait parcourir 270 kilomètres. A 13 heures, le 5 février 1941, la Force Combe(une partie du 11ème Hussards, le 2ème bataillon de fusiliers et 12 canons) arriva à Antelat, puis Beda Fomm. Le 6 février, une seconde colonne de la 7ème brigade blindée arriva de Sidi Saleh pour appuyer Combe, qui était attaqué par les Italiens, qui arrivaient de Benghazi, qui tomba aux mains des Australiens le jour même. Le 7, les Italiens commencèrent à se rendre. Il ne restait alors à la 7ème brigade blindée que 24 chars en état de marche. Ses hommes firent alors 25 000 prisonniers et s'emparèrent de 100 chars et de 105 canons. La Xème armée Italienne n'existait plus. 

Les Britanniques pouvaient désormais s'emparer de toute la Libye, mais le 12 février 1941, alors que son avant-garde avait dépassé El Agheila, O'Connor reçut l'ordre d'arrêter son offensive. Churchill était en effet préoccupé par la Grèce et l'Ethiopie. Il venait de commettre une grave erreur puisque le même jour, le général Erwin Rommel arrivait à Tripoli, envoyait par Hitler au secours de Italiens, et précédent les premiers éléments de l'Afrikakorps. Les Britanniques avaient cependant conquis la Cyrénaïque et avaient détruits la Xème armée Italienne. Les Britanniques avaient perdu 50 hommes. 

[Haut de page]